Notre savoir-faire

Blanc et Rouge des Cabanes – Bassin d’Arcachon

« Ce n’est pas qu’une cuvée originale dans le concept, c’est aussi un goût spécifique » Franck Labeyrie.

Depuis 12 ans, Franck Labeyrie fait vieillir ses bouteilles dans sa cave sous-marine de 50m2. Il est le seul viticulteur à posséder une concession au milieu des parcs ostréicoles, dans le Bassin d’Arcachon. Chaque année, au mois de janvier, lorsque la température de l’océan est fraiche, il immerge 25 000 cols rangés à l’horizontal dans des casiers, contenant des poches à huitres pour amortir les effets de la marée. Ces casiers sont acheminés par bateau depuis le port d’Arcachon. Ils sont ensuite plongés à 10m de profondeur, pendant huit mois. L’opération est délicate et complexe.

Pendant leur séjour sous l’eau, le bassin d’Arcachon va jouer un röle dans la vie interne de la bouteille. En effet, l’agencement des bouteilles dans les casiers est favorable au développement de la microfaune et de la microflore et fait office de galerie entre lesquelles le vivant va pouvoir se développer à l’abri des prédateurs. A leur sortie de l’eau les bouteilles sont couvertes de coquillages et concrétions marines. Chaque bouteille raconte sa propre histoire.

Au-delà de l’aspect esthétique des bouteilles, la mer reste un milieu naturel parfait pour la conservation à température fraiche et constante , hygrométrie optimale, faible luminosité, oxygène limité. Un autre paramètre est à prendre en considération, certaines molécules odorantes peuvent, tout comme l’air, pénétrer dans la bouteille par le bouchon en liège. Ce phénomène permet de ressentir lors de la dégustation des notes iodées et toastées pour le Blanc des Cabanes et une harmonisation précoce pour le Rouge des Cabanes.

Blanc et Rouge des Neiges

« Je ne pensais pas que cela allait être aussi marqué, aussi bon. C’est l’aboutissement d’une belle intuition » Franck Labeyrie

Le blanc des Neiges et le Rouge des Neiges sont les nouveautés 2018 en partenariat avec la station de ski de Cauterets (Hautes-Pyrénées). C’est la première fois qu’un vigneron fait vieillir ses vins sous la neige.

Début janvier, 6000 bouteilles de Château de Lugey blanc et rouge sont enfouies sous cinq mètres de neige à plus de 2400m d’altitude. L’opération nécessite d’importants moyens techniques pour transporter les casiers contenant les vins jusqu’à leur destination. Après cinq mois de vieillissement sous la neige, le passage des dameuses et quelques coups de pelle, les bouteilles sont enfin récupérées.

La sommellerie française commente que le Blanc des Neiges est plus complexe au nez que celui élevé en chai et le compare à un Sancerre ou un Pouilly fumé en bouche.

Le rouge des neiges ne laisse pas non plus indifférent. Les œnologues sont surpris par la structure et la maturité des arômes.